Défis à relever

Le projet FRIGEO vise à étendre notre compréhension des propriétés hydrauliques des fractures dans les roches à faible porosité et à évaluer leur évolution dans le temps au fur et à mesure que le flux de fluide interagit avec le réservoir géothermique. Ces connaissances seront par exemple essentielles dans le domaine de la séquestration souterraine du CO2 et de l'énergie géothermique, des technologies qui pourraient aider la société à atteindre la neutralité des émissions nettes dans le futur. Grâce à cette nouvelle expertise et contrairement aux expériences précédentes sur ce sujet, les chercheurs pourront modéliser la migration des fluides à travers des fractures fragiles et améliorer la perméabilité des roches dans des conditions de température et de pression réalistes (200 MPa, 200oC). Pour permettre une large compréhension du système, des expériences seront menées avec des fluides de différentes réactivités sur des grès et des carbonates, typiques des réservoirs de géothermie profonde et de stockage du C02. Ce projet hautement interdisciplinaire réunira des experts en mécanique des roches, en géochimie et en ingénierie des réservoirs.

Objectifs

  1. Evaluer comment la pression et les caractéristiques des fluides ainsi que les propriétés de la roche affectent le mode de rupture dans les roches à faible porosité.
  2. Expliquer comment la porosité et la perméabilité changent avec le temps.
  3. Comprendre comment les fluides réactifs influencent la déformation de la roche ainsi que la chimie et le contenu des minéraux.

Quels sont les résultats attendus de ce projet ?

  • Les résultats de ce projet seront particulièrement pertinents pour l'industrie géothermique, mais aussi pour d'autres applications de réservoirs fracturés comme l'industrie pétrolière, le stockage du CO2 et l'élimination des déchets nucléaires.
  • Le contenu scientifique sera diffusé par le biais de conférences, d'ateliers et de la publication d'un article à accès libre examiné par les pairs, librement accessible au public.

Etapes clés

  • Mars 2022

    Réaliser des expériences de base sur des grès et des carbonates dans des conditions sèches à 100oC, 200oC à 200 MPa et mesurer la vitesse des ondes sismiques.

  • Juin 2022

    Réaliser les mêmes expériences avec un fluide à faible réactivité et mesurer en continu la perméabilité et la dilatation de la roche.

  • Août 2022

    Étudiez comment un fluide réactif saturé en CO2, NaCl et NaHCO3 favorise la lixiviation et affecte la déformation et la perméabilité des roches.

  • Novembre 2022

    Publication de la méthodologie et des résultats de la recherche.

Financement

Ce projet est financé par CLIMACT.

Liens et documents

Galerie

Collaborateur·rice·s

Prof.
Prof. Lukas Baumgartner

UNIL - ISTE

Objectifs de développement durable

Act Now

Contactez l'équipe projet

Suivez l'actualité CLIMACT